Vous êtes ici : Accueil > Travaux d’écriture > Un récit policier normand > Work in progress > Régis sur le lieu du crime
Publié : 31 mai 2016

Régis sur le lieu du crime

Après avoir reçu l’appel de Martine Cabilleau, Régis prit le temps de finir sa bière, de récupérer et d’enfiler son imper beige et partit aussitôt du bistrot pour rejoindre sa voiture. Il monta dans sa vieille ZX verte et grinçante. Il partit en direction de l’endroit dont Martine lui avait parlait lors du coup de fil. Dans la voiture on pouvait entendre de l’extérieur sa chanson préférée tirée de Deep Purple : il avait mis le volume au maximum. Après dix minutes de trajet, il ralentit près de la Risle où il aperçut tout de suite les gendarmes. Il continua sa route plus calmement pour ne pas attirer les regards percutants de tout le bataillon. Mais contre toutes attentes, l’un des deux phares de la ZX se heurta à terre. Tous les hommes bleus se retournèrent vers le vieux bougre et deux d’entre eux vinrent l’interroger. Régis, malin comme un renard, se présenta sous une fausse identité grâce à la carte d’inspecteur retrouvée dans la poubelle d’un commissariat, quelques mois plus tôt.
Il arriva près du périmètre de sécurité et mit sa main dans sa poche pour en sortir son appareil photo jetable. Manque de chance, l’appareil n’y était pas. Donc il repartit à sa voiture, sans la moindre preuve.