Vous êtes ici : Accueil > Travaux d’écriture > Un récit policier normand > Work in progress > Fin, malheureuse
Publié : 30 décembre 2014

Fin, malheureuse

Régis eut une attaque et perdit conscience. Il se réveilla trois jours plus tard, et son médecin lui annonça qu’il avait un cancer du foie avancé, qu’il lui restait quelques jours à vivre. Il continua à réfléchir pour trouver qui était le tueur !
Et c’est au dernier moment de sa vie qu’il écrivit dans un dernier soupir le nom de l’assassin, sur un papier...

Fin