Vous êtes ici : Accueil > Travaux d’écriture > Travaux d’écriture 2014-2015 > La vie change
Publié : 31 mai 2016

La vie change

Le réveil sonna. Comme tous les jours, Charles resta quelques minutes dans son lit avant de se lever, mais aujourd’hui était un jour important pour lui alors il se dépêcha de se lever, fit couler un café, griller des tartines et sauta sous sa douche. Il pensa à sa journée et la programma minute par minute mais finalement cela ne lui convint pas alors il se dit qu’il fallait vraiment qu’il arrête d’être trop organisé même lors des week-ends. En effet, Charles était un jeune médecin qui avait de longues journées de travail où chaque minute était importante. Il sortit de sa douche, mit la plus belle chemise qu’il avait dans son armoire et passa un coup de brosse dans son épaisse chevelure, et alors, se considéra comme prêt. Il prit son petit-déjeuner en lançant quelques bouts de tartines à Holly. C’était une petite chienne très active, Charles y était très attaché. Il fit sa petite promenade du matin avec Holly et discuta avec quelques voisins dans la rue. Quand il rentra chez lui, il se rendit compte qu’il était en retard à son rendez vous. Après avoir fermé sa maison et vérifié que tout allait bien, il prit le paquet surprise et sauta dans sa voiture. Il démarra, s’engagea sur la route. Dehors, il faisait très froid, et la seule chose qui le préoccupait était de retrouver Emma en étant à l’heure. Il avançait dans les rues de Paris en ne cessant pas de surveiller l’horloge sur le tableau de bord de sa voiture. Il était bientôt 10 heures 30 et le monde s’activait autour de Charles, qui commençait à s’énerver face à tous ces bouchons. Quand les voitures recommencèrent à rouler, il regarda l’heure, il avait cinq minutes de retard. Alors, il se décida à appeler Emma qui devait sûrement être en train de l’attendre. Emma était une jeune vendeuse, une très belle femme qui avait tout pour elle mais qui ne s’en vantait jamais. C’est pour cela qu’il était tombé fou d’elle. Les deux jeunes amoureux s’étaient rencontrés lors d’une soirée, ils s’étaient revus plusieurs fois après, pour finalement ne plus jamais se quitter depuis deux ans jour pour jour. Après le coup de fil passé à Emma, Charles accéléra car elle était très ponctuelle et n’aimait vraiment pas que l’on soit en retard. Charles appuya sur la pédale en s’assurant qu’il ne dérangeait aucun conducteur autour de lui, mais il ne vit pas le panneau « stop » qu’il allait dépasser alors il freina brutalement tandis que qu’une énorme plaque de verglas se trouvait sous sa voiture, elle glissa, tourna plusieurs fois avant de percuter le trottoir d’en face et de se lever, pour enfin s’éclater dans une vitrine. Charles ne bougeait plus mais il avait l’esprit très clair, il pensait à Emma et à la belle surprise qu’il avait à lui faire, il ne pouvait pas la laisser alors il lutta contre son corps qui, lui, voulait le laisser. Il entendait les gens autour de lui mais ne pouvait rien faire, les secours lui parlaient, lui demandaient de serrer leur main, si tout allait bien ou encore de cligner les yeux mais il ne fit rien de tout ça. Il se sentit soulevé et emmené mais il n’avait plus la force d’écouter, de lutter alors il s’endormit en ne sachant pas s’il allait un jour se réveiller.

Emma arriva quelques heures plus tard à l’hôpital, elle courut vers l’accueil et demanda où était Charles. « Chambre 201, Chambre 201 » Emma se parlait à elle même pour se rassurer mais tant qu’elle ne verrait pas Charles, personne ne pourrait la calmer. Devant la chambre Emma n’osa pas rentrer mais elle souffla un bon coup et entra dans la chambre, elle ne put s’empêcher de lâcher un cri de stupéfaction et de peur face à Charles qui était branché à toutes ces machines, son visage rempli de multiples plaies. Elle resta devant la porte, sans bouger pendant plusieurs minutes et quand elle se décida enfin à faire quelque chose elle ne fit rien d’autre que pleurer et prier pour que Charles ne la laisse pas.Les médecins annoncèrent à Emma que Charles était tombé dans un profond coma et qu’ils n’avaient aucune idée de son réveil.

Après quelques semaines,Emma avait toujours du mal à réaliser que Charles ne se réveillerait peut-être jamais. Elle continuait a mener sa vie et malgré le manque de Charles,elle profitait de sa jeunesse comme chaque jeune femme le ferait.

21 Juin 2006

La chambre 201 se mit brusquement à biper. Les infirmières paniquées appelèrent les médecins qui arrivèrent aussi vite qu’ils purent,pendant plusieurs heures le jeune homme cligna des yeux jusqu’à se réveiller.Charles ouvrit les yeux,et regarda autour de lui,il vit des infirmières le regarder comme s’il était un extraterrestre, des médecins surpris,des bouquets de fleurs éparpillés partout dans la chambre ,tout ça lui semblait magique alors il essaya de se lever en vain,il regarda les médecins d’un air perplexe comme pour leur demander ce qu’il se passait, il apprit qu’il se réveillait d’une longue sieste de 5 ans,d’après les médecins.Charles,choqué,se rallongea dans son lit en croyant tout d’abord que les médecins lui faisaient une blague,ce n’était pas possible,comment avait-il pu rester endormi pendant 5 ans ?Les médecins lui répondirent que c’était un miracle et qu’il devait être heureux.Mais tout à coup,Charles se rappela de sa journée comme si c’était hier,il pensa à Emma qui devait l’attendre,et surtout à cette surprise qui se trouvait juste à coté de son lit,alors il demanda au médecin de le faire sortir le plus vite possible car il avait du temps à rattraper.
Deux semaines plus tard, Charles sortait de l’hôpital,sa première réaction fut de rendre un taxi, car il n’avait évidemment plus de voiture, pour se rendre au domicile d’Emma. Il avait l’impression de n’avoir jamais quittait Emma, beaucoup de questions se posaient dans sa tête notamment cette question qui revenait sans cesse, avait-elle changeait ? Le trajet fut très long , et Charles faillit même s’endormir. Arrivé devant cette belle maison, il frappa à la porte, puis un homme ouvrit, Charles en rigolant s’excusa du dérangement et partit « Évidemment elle a dû changer de maison, elle qui voyage toujours, quel imbécile je suis ! » se dit Charles en recherchant un taxi. Il se rendit donc à la mairie, et expliqua à la secrétaire qu’il cherchait la maison d’Emma Warset mais elle lui donna l’adresse d’où venait Charles. Il aurait dû demander qui était cet homme se dit Charles, ça devait être un ami ou un cousin. Alors, il retourna chez Emma, prit le paquet et refrappa à la porte. Cette fois l’homme ne rigolait plus ;

-  « Écoutez monsieur, j’ai autres choses à faire que jouer à votre petit jeu, maintenant partez de chez moi ! »

« Chez lui », il devait se tromper se dit Charles .

-  « Je cherche Emma Warset » répondit Charles

Alors l’homme appela Emma, et elle arriva devant Charles . Pendant quelques temps il restèrent là tout les deux à observer . Ce n’’était pas possible, se dit Emma ça ne pouvait pas être lui ; Elle engagea alors la conversation

-  « Charles ! »

Charles frustré d’entendre sa voix ,se lança dans un discours

-  « Oh Emma ! Je voulais d’abord te dire que j’étais désolée de mon retard l’autre jour ... »

Emma voulu le couper ça faisait tout de même 5 ans et elle ne lui en voulait évidemment pas mais Charles était déterminé ce qu’il avait à dire ;

- « Ecoute-moi, je sais que tu détestes que l’on soit en retard alors oui je m’excuse, et puis j’ai quelque chose de plus important à te dire..il respira un bon coup puis parla..J’avais une surprise pour toi, ce jour là notre couple fêtait ses deux ans, et je voulais te faire la plus belle demande qu’il soit ! Un jour en passant devant une boutique j’ai trouvé la plus belle robe de mariée que je n’ai jamais vu, connaissant tes mensurations je te l’ai prise »

Il sortit la robe et voulut la donner à Emma qui étonnamment la refusa, il voulut continuer à parler mais cette fois ci Emma ne le laissa pas finir.

- « Charles tu es resté cinq ans dans le coma, c’est très long ! J’ai refais ma vie tu sais, je me suis mariée et j’ai un fils. Je t’ai attendu au début mais j’ai perdu espoir, et j’ai rencontré Edouard qui m’a aidé à faire face. Je t’aimerais toujours, mais il faut passer à autre chose, j’y suis arriver tu peux le faire aussi. Au revoir, Charles. »

Elle ferma la porte, avec un pincement au cœur mais la vie change, jamais elle ne l’oubliera, et elle partit, rejoindre sa famille avec un sourire en étant heureuse que Charles soit envie.

Charles reste longtemps devant cette porte fermée, il regrettait de s’être réveillé. Jamais, il ne pourrait vivre sans elle, puis il réfléchit et partit lui aussi avec une sourire, en étant content qu’Emma soit heureuse, et se disant qu’elle avait bien fait de ne pas l’attendre autant de temps. Il se décida finalement lui aussi à changer de vie. Il commença tout d’abord à rendre la robe au magasin, après avoir inscrit un mot sur une étiquette, il dit au revoir au vendeur et partit en se promettant de e jamais oublié Emma et de profiter de sa vie : après tout, il avait failli ne jamais se réveiller. En sortant de la boutique Charles vit le vendeur installer la robe dans la vitrine avec une étiquette où il était incrit : « A vendre, robe de mariée n’ayant jamais servi. »